Extrahop Reveal X: la protection contre les hackers

Reveal(x) est un outil qui détecte les anomalies sur le réseau de votre entreprise et prévient ainsi les attaques informatiques de grande ampleur, avant même qu'elles aient lieu. Ce logiciel est le meilleur dans le secteur du NDR, bien supérieur à des concurrents tels que Darktrace notamment.


Comment se défendre contre une attaque de hacker ? Comment protéger les données des entreprises ? La meilleure arme est la prévention, avant même de penser à des logiciels de protection des serveurs tels que Reveal x d'extrahop. Mais, pour la prévenir, il est nécessaire de savoir quels sont tous les types de cyberattaques, afin de les identifier rapidement et de mettre fin à leur action malveillante.


Comprendre la cyber attaque


Que sont les attaques de pirates informatiques ? Une cyber-attaque est définie comme toute manœuvre effectuée anonymement par des individus ou des organisations pour attaquer des systèmes informatiques et des dispositifs électroniques. En général, une cyber-attaque est un logiciel malveillant, c'est-à-dire un programme malveillant capable de pénétrer dans un système sans autorisation. Ces opérations ont pour but le vol de données privées et l'altération/la destruction des systèmes informatiques utilisés.


La présence croissante d'individus en ligne a conduit les pirates informatiques à développer des technologies et des systèmes de plus en plus persistants et dangereux pour accéder aux données des utilisateurs et des entreprises. Il suffit de penser que, selon une analyse récente rien qu'en 2020, plus de 15 millions d'utilisateurs auraient subi une cyber-attaque. La plupart des cyber-attaques ont été dirigées contre des entreprises et des organismes publics, dans l'espoir d'extorquer des données sensibles à forte valeur économique.


Mais si les programmes de piratage sont de plus en plus dangereux, ils ne sont certainement pas invincibles. En fait, tout comme les outils des pirates, les mesures de cybersécurité sont en constante évolution, offrant une protection plus que valable aux dispositifs.


Nous abordons ici précisément le sujet du logiciel de Extrahop, Reveal (x).

Pour en savoir plus visitez le site www.allentis.eu/extrahop qui est le partenaire français d'Extrahop.

Comment les éviter?


Comment éviter les attaques de pirates informatiques ? Tout d'abord, en essayant de les prévenir par l'utilisation de programmes de sécurité performants, mais aussi en connaissant son ennemi. Savoir quelles sont les cyberattaques les plus courantes et comment les reconnaître à temps est une arme indispensable pour protéger vos données sensibles.


Les attaques de pirates informatiques sont nombreuses, mais il existe deux grandes familles dans lesquelles vous pouvez les regrouper :


Attaques syntaxiques


Toutes les cyberattaques qui utilisent un logiciel malveillant pour infecter et attaquer un appareil sont définies comme syntaxiques. Parmi ces attaques, les plus courantes sont les suivantes :


Virus : programmes malveillants se reproduisant eux-mêmes, capables d'attaquer d'autres programmes ou fichiers pour se rendre reproductibles. Ils se propagent généralement par courrier électronique ou par le téléchargement de pièces jointes et de fichiers. Comment fonctionne un virus ? Une fois dans le système, ce malware essaiera d'infiltrer le code de tous les programmes pour le modifier et l'infecter ;


Ver : Contrairement aux virus, les vers de logiciels malveillants n'ont pas besoin d'un programme auquel se fixer pour se répliquer. Généralement, ces programmes se cachent dans des fichiers joints par e-mail ou, plus souvent encore, dans le processus de téléchargement d'applications et de programmes en ligne. Comment fonctionnent-ils ? Ils sont conçus pour infecter le système dans lequel ils pénètrent en détruisant les fichiers et les dossiers ;


Cheval de troie : Le nom vient de Trojan Horse, le célèbre cheval de Troie. Ces logiciels malveillants sont très dangereux car ils se présentent sous la forme d'outils ou de versions d'essai de programmes utiles : il est très difficile de les détecter. Comment fonctionne un cheval de Troie ? Une fois entré dans le système, il recueille toutes les informations stockées sans le consentement de l'utilisateur, ce qui met sérieusement en danger les données sensibles et privées.


Attaques sémantiques


La sémantique est définie comme toutes les cyberattaques consistant en des techniques d'ingénierie sociale visant à modifier l'information ou à diffuser des nouvelles incorrectes. Ces attaques sont de véritables tentatives d'étudier les habitudes des utilisateurs en ligne afin de les tromper et de recevoir des informations utiles pour accéder à des données privées. En d'autres termes, les attaques sémantiques convainquent l'utilisateur lui-même - totalement inconscient - d'installer un logiciel malveillant qui endommagera l'appareil et permettra aux pirates d'accéder à des données sensibles. Parmi ces systèmes malveillants, les plus courants sont :


Le pihishing : Le phénomène du Phishing est l'un des plus répandus dans les cyber-attaques. En fait, ces tentatives de fraude et d'escroquerie prennent la forme de communications "officielles", provenant souvent de sites fiables, tels que des banques, des agences ou des compagnies d'assurance. Les messages de phishing sont généralement envoyés par courrier électronique et contiennent un lien cliquable. Le lien est toujours dirigé vers des pages apparemment sécurisées qui invitent l'utilisateur à entrer des mots de passe et des données privées. Ces courriers électroniques finissent souvent dans la boîte à spam, mais s'ils sont correctement délivrés, vous devez toujours y prêter attention. Comment reconnaître un courriel de phishing ? En général, les liens et les URL contiennent des erreurs de frappe et les logos officiels sont légèrement différents des logos réels. Le phishing est l'un des phénomènes les plus courants lorsqu'il s'agit d'attaques de pirates informatiques contre les entreprises, vous devez donc toujours faire attention à la boîte de réception de votre entreprise ;


Ransomware : ces logiciels malveillants sont conçus pour restreindre l'accès de l'appareil infecté, dans le but de demander une rançon à payer pour lever ce blocage. Ils se manifestent généralement clairement en demandant une rançon en espèces. Ces attaques sont aussi généralement répandues au niveau des entreprises : de nombreux pirates informatiques demandent chaque jour de l'argent aux entreprises en échange de données volées. Et peu importe la taille ou l'importance de votre entreprise, tout le monde est concerné. Que vous soyez un architecte ou un gestionnaire de fortune vous pouvez être la cible d'une attaque sophistiquée.



En plus des types de logiciels malveillants déjà énumérés, il existe d'autres types d'attaques de pirates informatiques moins connues mais tout aussi dangereuses :


Keylogger : les keyloggers sont des logiciels malveillants conçus pour enregistrer tout ce que l'utilisateur tape sur le clavier et envoyer ensuite toutes les informations aux pirates. Ils sont généralement utilisés pour collecter des données sensibles, des informations de paiement et des mots de passe.


Spyware : ce logiciel malveillant est conçu pour espionner l'activité de l'utilisateur sur l'appareil électronique : il est capable de collecter des données et des mots de passe qui seront automatiquement communiqués aux pirates ;

Comment éviter une attaque informatique dans son entreprise?


Parce que les frontières entre la vie privée et professionnelle sont de plus en plus floues, les attaques affectant les particuliers ont des conséquences sur les sociétés. Par exemple un employé d'une grande entreprise du CAC40 est victime de pishing, les pirates auront accès à des informations sensibles et peut-être même au réseau interne de l'entreprise. Pour détecter et éviter cela, l'entreprise américaine Extrahop a sorti une parade : Reveal(x) , ce programme permet de détecter quasiment en temps réel les trafics suspects sur les serveurs de votre entreprise. Ainsi, vous avez l'esprit plus tranquille !


Mais la meilleure solution reste le bon sens, soyez toujours en alerte et ne vous laissez pas berner facilement. La plupart des professionnels reçoivent des formations et des sensibilisations en ce sens.

© La tramontane - le journal local