L'histoire de la vodka : La reine de l'apéro


Vous aimez boire l'apéro ? La Vodka est incontournable lorsqu'il s'agit de partager un apéritif à la maison ou dans un bar, nous allons vous raconter toute l'histoire de la Vodka !


La vodka est obtenue par le processus de distillation de diverses céréales ou pommes de terre (dont la pulpe et l'amidon sont utilisés). Né dans les régions glacées de l'Europe de l'Est, il est généralement considéré comme la boisson nationale russe, bien qu'il soit l'un des spiritueux les plus populaires et les plus appréciés au monde.


Aujourd'hui, la Russie et la Pologne sont toutes deux de grands producteurs de vodka et se considèrent comme les inventeurs de cette boisson. Le différend n'a pas encore été résolu, bien que les deux nations aient de bonnes raisons de revendiquer sa création. Les spécialistes s'accordent néanmoins pour dire que la vodka est d'origine Polonaise.


Un apéro atypique


La vodka est probablement le plus atypique de tous les alcools distillés et apéros qui existent sur terre : alors que le gin, le whisky, la tequila, le cognac, le rhum et la grappa tirent leur goût et leur arôme du processus de distillation et du stockage dans des fûts en bois, c'est exactement le contraire qui s'applique à la vodka. Cette boisson glacée et mystérieuse (ne serait-ce que pour ses origines) va à contre-courant, étant en recherche constante de la plus totale pureté de goût.


Le succès de cette boisson a conduit à la création de centaines de distilleries spécialisées dans le monde entier au cours des dernières décennies : les producteurs de vodka ne manquent pas en Europe, aux Etats-Unis, au Canada et même en Asie, les asiatiques raffolent de vodka ! À l'heure de commander l'apéro en France il y a de nombreux livreurs qui sont spécialisés dans la vodka comme SOS Apero Bordeaux.


L'histoire de la Vodka, ses origines.


Comme indiqué précédemment, la vodka a ses origines en Europe de l'Est et son invention est contestée entre la Russie et la Pologne. Le terme vodka dans de nombreuses langues d'origine slave est le diminutif des mots correspondant au latin"aqua". En Russie, la boisson est indiquée par le mot "Voda", tandis qu'en polonais, le mot woda est utilisé.


Le mot vodka est apparu pour la première fois sous sa forme écrite au 15ème siècle, dans un vieux grimoire trouvé dans une ville polonaise. À l'époque, le terme " eau " était probablement utilisé pour désigner un alcool distillé ou apéro au goût propre et léger. Mais ce n'était certainement pas à cause de sa teneur en alcool, puisque de nombreuses gammes de vodka dépassent facilement les 45 degrés. C'est donc loin d'être de l'eau ! Ne vous y trompez pas.


Concernant la Russie, le terme vodka est apparu pour la première fois dans un document officiel rédigé sous le règne de la fameuse impératrice Catherine II. Ce décret, publié au 18ème siècle, établit la propriété de plusieurs distilleries situées dans les environs de Moscou et de Saint-Pétersbourg. C'est la première trace en Russie qui parle spécifiquement de la vodka.


La vodka en Europe : Merci Napoléon !


Merci l'empereur !

Plus tard, la diffusion de la vodka sur le continent européen et particulièrement en France, y compris à Paris et Bordeaux, est due en grande partie à Napoléon et à ses troupes suite à la terrible campagne de Russie (qui a fait des milliers de morts parmi les soldats). Après la retraite des troupes françaises, épuisée par le froid et la faim, la vodka est entrée dans l'empire napoléonien en étant très appréciée pour son goût atypique. Pendant la campagne de Russie, la boisson a été utilisée par les soldats pour se réchauffer et combattre le redoutable général ennemi : c'était l'une des rares choses disponibles en Russie, Napoléon et ses soldats ont décidé de faire un raid sur de grandes quantités de vodka et de les utiliser dans une tentative désespérée pour atteindre Moscou. C'était un peu le SOS de la dernière chance. Mais ça n'a pas marché !


Bien que le premier contact entre l'Europe et la vodka ait eu lieu après le retrait des troupes de Napoléon, la véritable diffusion de la boisson en Europe s'est faite après la révolution russe de 1917, lorsque les bolcheviks dirigés par Lénine ont pris le pouvoir par la force. A cette époque, un grand nombre d'exilés russes appartenant à la noblesse (les Russes blancs) décidèrent d'émigrer en France, certains à Bordeaux, pour sauver leurs peaux des purges massives ordonnées par le régime communiste et emportèrent avec eux la Vodka et certain de ses secrets. Pour notre plus grand plaisir !


Parlons d'une vodka en particulier : la Smirnoff Noir


Le Smirnoff Black est distillé à Moscou, la ville d'où Vladimir Smirnov s'est enfui au début de la révolution bolchevique, et est encore produit aujourd'hui en utilisant les mêmes méthodes de distillation adoptées en Russie à cette époque lointaine.


Il est distillé dans une célèbre distillerie de Moscou appelée "Cristall" . Entièrement à base de céréales, cette vodka n'est pas produite dans les équipements courants de distillation, mais en petites quantités dans les alambics traditionnels en cuivre. Cela permet au maître distillateur de contrôler de manière précise l'ensemble du processus et facilite l'élimination des impuretés, tout en préservant certains arômes naturels. Le distillat est ensuite filtré avec du charbon de bouleau blanc pour assurer une pureté maximale et dilué avec de l'eau déminéralisée.


Smirnoff Black a un arôme de céréales très léger mais clairement perceptible, pas aussi neutre que celui des marques russes plus établies et plus connues au moment de l'apéro en France.


C'est une vodka que vous devriez goûter un jour ! On rappelle que l'abus de vodka ou tout autre alcool n'est pas recommandé pour votre santé alors ne levez pas trop le coude quand même !


Voilà, on espère que maintenant vous en savez un peu plus sur la Vodka, pensez à cette histoire singulière lorsque vous commandez un Apéro à Bordeaux ou ailleurs en France.

© La tramontane - le journal local